Christie Fo

Lire et écrire, pour toujours et à jamais.

Kristy Bicksburks : Héritière de Serpentard

Poster un commentaire

Résumé :

Kristy Bicksburks est une sorcière qui étudie à Poudlard avec son meilleur ami Drago Malefoy. Leur scolarité s’annonce très bien mais quand leur monde s’écroule sous leurs yeux au profit de la guerre, leurs vies sont loin d’être celles qu’ils attendaient et leurs parents dans le camp des mangemorts ne simplifiera pas la tâche. Comment vivre quand les décisions de leur vie sont prises par d’autres ?

Kristy Bickburks

Prologue :

Il lui souriait. Tendrement.

Comme quelqu’un de tout à fait normal.

Mais rien n’était normal.

Les parents en retrait regardaient le seigneur des ténèbres en personne tenir leur fille, d’un an à peine, dans ses bras, ils étaient sur leur garde mais rien ne semblait indiquer qu’il soit nécessaire de se méfier.

Voldemort lui se réjouissait. Le sang des Serpentards coulait dans les veines du bébé. Lui qui s’était cru seul descendant de Salazar Serpentard, il avait découvert une autre « branche » de la famille. Et il s’était mis à la recherche de cette femme, une parente. Au bout de longues années de traque, enfin il l’avait trouvée. Par bonheur son sang était pur. Elle était également fiancée à un sang pur ce qui le soulagea d’autant plus. Il les fit se joindre, elle et son futur époux, à sa cause et trouva donc deux nouveaux mangemorts avec qui éliminer les moldus et les sang-de-bourbe.

Cinq années plus tard vint au monde une nouvelle héritière au sang pur d’un des quatre fondateurs de Poudlard.

Le temps continuait d’avancer. Voldemort la tenait dans ses bras, il se laissait aller pour quelques minutes a peine, comme si ce qu’il avait commis autrefois et, commettait toujours, n’était qu’une illusion.

Il venait souvent, si souvent que le premier mot de l’enfant fut « Vod’mor », il lui répétait sans arrêt le nom, Voldemort, dans l’espoir qu’elle le dirait et c’était finalement arrivé.

Lui le plus grand mage noir sentait pour la première fois la joie en regardant l’enfant. Il voulait faire d’elle une grande sorcière qui terroriserait le monde.

Mais le seigneur des ténèbres disparut.

Et il ne laissa qu’une cicatrice sur le visage innocent d’un enfant qui, à ce moment là, était encore inconnu de tous. En laissant l’héritière de Serpentard en qui il avait placé tant d’espoir, qui était alors âgée d’un an, grandir sans lui.

Publicités

Auteur : christiefo

Je suis une fan de lecture et d'écriture. Je suis une fervente défenseuse des animaux et de la nature. J'aime la musique, je joue du piano.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s